ÉCRITS

COLLATÉRAUX

Au fil de l'écriture, des textes et poèmes seront publiés sur cette page.
Inscrivez vous à la newsletter si vous souhaitez être prévenu par mail.

Aller simple

On m’a dit que je devais réussir ma vie
Je l’avoue, j’ai pas trop compris
Alors j’ai pris un aller simple
Pour aller contempler les questions
Depuis une ligne d’horizon
Sans retour planifié
Obstruant la vision
Sans glas prêt à sonner brisant la réflexion

J’ai pris un aller simple
A mon allure
Vers le fond des choses, pour tenter de comprendre
Pourquoi le sourire des gens « brillants »
M’évoque une vérité obscure
Ou un mensonge aveuglant
Dissimulé sous le sale air
D’un jeune cadre dynamique
Et l’artificielle lumière
D’un schéma de pensée unique.
Comme un prix à payer
Surtaxé.

J’ai pris un aller simple
Vers le silence
Pour mieux écouter
Loin du vacarme, j’ai vite noté
Une étrange consonance
Entre « vie réussie » 
Et « démagogie »

Alors j’ai pris un aller simple
Pour quitter la « route du bonheur »
Afin de mieux la regarder
Dans son tracé, j’ai vu la peur
Qui donne à tout autre sentier
Une allure de grave erreur

J’ai pris un aller simple
Loin des belles avenues
Où cette même peur sème ses traces
Qui donnent à chaque détour
L’allure fatale de l’impasse

J’ai pris un aller simple
A pied
Loin des « rails de la tranquillité »
Dans les rainures du fer rouillé
J’ai laissé hurler la peur
Qui donne à un simple virage
L’allure mortelle du déraillage

J’ai enfin pris cet aller simple
A la rencontre de la vie
Car la remise des rêves se fait en main propre
A l’encontre de l’avis
Qui qualifie d’idéalisme naïf
La différence dans un regard évasif

 


  • Créé le .

Charlotte Dubost

"On fait de toi un produit
A la merci de quelques-uns
Qui sont esclaves, eux aussi
Mais se persuadent d’être souverains"

Hantée

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.