ÉCRITS

COLLATÉRAUX

Au fil de l'écriture, des textes et poèmes seront publiés sur cette page.
Inscrivez vous à la newsletter si vous souhaitez être prévenu par mail.

En chanteur de rue

Quand on n’a rien entre les mains
On cherche à l’intérieur de soi
De quoi étoffer un refrain
De quoi habiller les discordes
Entre l’instrument fatigué
Et l’air usé jusqu’à la corde
Qui vacille, prêt à dérailler

On n’a pas la technique la plus affutée
Mais ce qui nous distingue c’est l’âme
Le tranchant implacable d’un éclair de pureté
Qui vient scinder l’instant
Lame
Qu’on effeuille et qu’on tient face à vous
Sans pudeur
Bouillonnante, déployée sous nos doigts papillons
S’adressant sans bâillon
A vos cœurs

On n’est pas là pour faire fortune
Mais pour laisser fleurir ce qu’on a à offrir
Et raconter l’humain sur la façade commune
De l’histoire d’une journée
Où tout reste à bâtir
Ainsi chante l’essence de ce qui nous relie
Dans les plis d’un visage anonyme qui sourit

Embrassant le flambeau auquel on s’est marié
Et qu’on épouse chaque soir sous un ciel différent
Embrasant l’atmosphère de nos voix passionnées
Nous confions à la nuit nos vœux et nos serments
S’en remettant sans peur aux courants de la vie

En dépit des experts de la loi du marché
Qui aiment faire la morale
Et brandir le mirage d’un confort financier
Comme saint Graal
Notre foi se détourne de ces curieux apôtres
Et nos têtes s’inclinent vers une direction autre
Simplement
Si l’art attise la flamme à l’intérieur des gens
Le monde sera mécène
Funambule de passage sur une promesse instable
Mais saine

Et rien n’importe autant
Que la lueur dans l’œil ou le sourire qui nait
Sous le masque d’un passant
Comme une touche de couleur sur une œuvre grandiose
Changement imperceptible
Mais victoire irradiant le peintre qui l’appose
De mille nuances de joie

Et rien d’autre n’importe
Que le chant plein de vie qui s’écoule hors de nous
Non, rien d’autre n’importe
Que le reflet discret des trésors qui s’avouent,
Les rires qui se savourent
Et vibrent avec nos voix, déjouant la gravité
Quand les plis du décor se fragmentent tout autour
D’une chute libre sans loi soulevant les cœurs légers

Délaissant l’aveuglante lumière artificielle
Une silhouette se détache d’une fissure de la nuit
Baptisant de son pas le bitume qu’il fit ciel
Juste pour quelques secondes
Un astre véritable se présente face au monde
L’âme agit et mue
Déguisée
Enchanteur de rue

  • Créé le .

Charlotte Dubost

"On fait de toi un produit
A la merci de quelques-uns
Qui sont esclaves, eux aussi
Mais se persuadent d’être souverains"

Hantée

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.