ÉCRITS

COLLATÉRAUX

Au fil de l'écriture, des textes et poèmes seront publiés sur cette page.
Inscrivez vous à la newsletter si vous souhaitez être prévenu par mail.

Entaillée

Un autre matin prématuré
Les yeux grands ouverts dans le noir
Souffle court, cœur agité
La même pâleur dans le miroir

Une avalanche de pensées
De rêves et d’émotions mêlés
Qui s’effacent quand retentit
L’appel impérieux de la vie

Car ma vie m’appartient, docteur
Vous pouvez garder vos cachetons
C’est bien plus en profondeur
Que j’ai besoin de guérison

La vérité fait mal à l’âme
Lorsqu’elle surgit face à vous
De même que l’œil souffre qu’une flamme
Tue l’obscurité d’un seul coup

J’ai choisi d’entendre ce cri
Qui me traquait au fond de moi
Et je fuis le sommeil depuis
N’emportant plus que ma foi

Je fuis car j’ai peur du confort
Qui berce l’homme entre ses griffes
Envers lequel tant laissent éclore
Le germe d’un amour maladif

Ne vois-tu pas sur nos visages
Balafrés par l’époque moderne
Le rire sombre de l’esclavage
Qui s’échappe de nos cernes ?

Je vivrais de toutes mes forces
J’ai tant d’années à rattraper
Le cœur à vif, l’esprit féroce
En souvenir des chaînes brisées

Au nom des anesthésiés
Qui ne se réveillent jamais
Au nom des enfants dépouillés
Mon étendard est une plaie

  • Créé le .

Charlotte Dubost

"On fait de toi un produit
A la merci de quelques-uns
Qui sont esclaves, eux aussi
Mais se persuadent d’être souverains"

Hantée

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.