ÉCRITS

COLLATÉRAUX

Au fil de l'écriture, des textes et poèmes seront publiés sur cette page.
Inscrivez vous à la newsletter si vous souhaitez être prévenu par mail.

Immersion

ll n’y a plus que le vent
Au toucher intrépide
Tout devient instrument
D’une caresse limpide

Des branchages s’élèvent
Les chants entremêlés
Du battement de la sève
Et des feuilles effleurées

Un frisson se dessine
Et se fraie un chemin
Dans le vert qui s’anime
D’une danse sans fin

Il n’y a plus que le vent
Qui court le long des mers
Et peint sur l’océan
Des chefs-d’œuvre éphémères

Étendue d’eau salée
Diamant aux mille facettes
Dans chaque nuance bleutée
Les cent ciels se reflètent

Une vague enlace la côte
Puis doucement se retire
La blancheur de l’écume
Mêlée à son soupir

Il n’y a plus que le vent
Une main de maitre sculptant
Les reliefs de la Terre
Ombre ciselée de lumière

Il n’y a plus que le vent
Qui glisse sous les ailes
Entre les mailles du temps
Dans le canevas du ciel

Il n’y a plus que le vent
Le vent pour seul décor
Insufflant l’apaisement
A l’âme au seuil du corps

Une unité souveraine
S’élevant bien plus haut que les murs des frontières
Le vivant en mouvement
Le souffle de la Terre

Il n’y a plus que le vent, attendant patiemment
Le jour où l’être humain conjurant son sommeil
Ouvrira ses poumons
Pour cueillir et faire sien le souffle universel

 

  • Créé le .
Magnifique
Magnifique poème, j'adore beaucoup ce rythme de la première moitié surtout.

Charlotte Dubost

"On fait de toi un produit
A la merci de quelques-uns
Qui sont esclaves, eux aussi
Mais se persuadent d’être souverains"

Hantée

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.