ÉCRITS

COLLATÉRAUX

Au fil de l'écriture, des textes et poèmes seront publiés sur cette page.
Inscrivez vous à la newsletter si vous souhaitez être prévenu par mail.

La plus belle nuance

Tu dis que ma vie c’est déjà une œuvre
J’ai pas fait grand-chose pour l’instant
Hasarder un pas en avant
Ouvrir les yeux, soulever le voile
Et laisser ruisseler la lumière
Qui filtre entre les mailles d’une toile

T’es la plus belle couleur du tableau
La nuance indicible qui échappe aux mots
Un souffle léger qui effleure l’âme
Et ravive tout
Un second souffle qui t’envahit,
T’apprend à t’éblouir partout
Jusqu’au cœur des déserts de gris

T’es la plus belle nuance
Qui rendrait fou n’importe quel peintre
Impossible à saisir
Celle qu’on peut même pas chercher
Incapable de l’imaginer
Trop loin de tout ce qu’on connait

T’es la plus belle nuance
Qu’on ne peut nommer ni reproduire
Ou retrouver ailleurs
Alors quand j’essaie de parler de toi
Je murmure simplement dans le vent
« Si seulement tu voyais ce que je vois »

T’es la plus belle nuance
Celle qui redonne foi
La vie qui fleurit hors d’une fissure du bitume
La force qui imprègne l’encre versée d’une plume
Des torrents d’inspiration
Jamais taris
Qui tiennent éveillé toute une nuit

T’es la plus belle nuance
Celle qui emplit d’un chant sacré
Et laisse saturé
Incapable d’émettre le moindre son
En implosion

T’es la plus belle nuance
Et quand tu t’avances
Tout est là
Quand tu lèves les yeux avec ce regard qui foudroie
Tu m’assassines à chaque fois
Et je sens mon corps quitter la Terre
Paradoxalement plus entière
Et plus vivante que jamais

T’es la plus belle nuance
Celle d’un rayon qui se déploie
Et simplement de te voir heureuse
Donne envie de pleurer de joie
Simplement te voir sourire,
Donner inconditionnellement,
T’exprimer sans te retenir,
Te sentir vivre dans le mouvement
Juste ça
Tout ça
C’est le plus beau cadeau qui soit

T’es la plus belle nuance
A tel point que ça perd son sens
Et que je passe des jours entiers
A me battre avec le langage
Pour tenter de te l’expliquer

T’es la nuance qui transcende mon tableau
Merci
J’aurais jamais pu imaginer qu’il serait si beau.


  • Créé le .

Charlotte Dubost

"On fait de toi un produit
A la merci de quelques-uns
Qui sont esclaves, eux aussi
Mais se persuadent d’être souverains"

Hantée

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.