ADIEU

ADIEU

Nos chemins qui divergent se perdent à l’horizon
S’ornant de nouvelles œuvres que nous y bâtissons
Le passé ne vit plus que dans l’éclat d’un œil
Un souvenir murmuré à un cœur qu’on effeuille

Et si les flots du temps ont creusé les rivages
Esquissant dans nos vies de nouveaux paysages
Ancré profondément, alors que tout chavire
Brille l’éclat d’un amour que rien n’a pu ternir

Il fleurit simplement au milieu des vestiges
L’amour qui n’attend rien, pas plus qu’il n’exige
Comme un pèlerin pieds nus vibrant d’humilité
Qui n’a d’autre demande que celle d’exister

Comme l’astre habite le ciel, l’amour vit dans mon cœur
De sa clarté ruissellent mille nuances de bonheur
Et pour l’un comme pour l’autre, c’est fuir la cohérence
D’exiger qu’une raison justifiât leur présence

Quand chaque jour je me lève pour dire au monde entier
Que la vie est miracle, que les cœurs sont sacrés
Pour clamer la grandeur dont l’humain est capable
Tu restes un argument des plus irréfutables

S’il faut clore le chapitre d’une époque révolue
Laisse-moi t’offrir ces mots qu’une belle nuit m’a légués
Ils brilleront dans le ciel, comme un dernier salut :
La lumière fait l’étoile, et non pas l’opposé

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.