AURORE

AURORE

Dernières bribes d’une nuit passée à tâtonner au seuil de la conscience.
Entre les méandres des pensées colorées, une sensation qui bouleverse, une force qui soulève.
Ce rien qui englobe l’univers entier.
L’absurdité de vouloir effleurer l’indicible avec des mots.
Cette folie de l’espoir. Cet entêtement. Cet acharnement.
C’est l’Amour qui se cristallise dans la noirceur d’une encre, au nom de l’insensé, au nom du monde entier.
Prose à l’odeur de brûlé, usée, un peu noircie par la vie. Un cri brut, brutalement jeté sur du papier.
Une prose qui est la vôtre, l’esquisse de votre propre histoire qui se détache de ces lignes.
Pas vraiment de catégorie, quelques modestes gribouillis, écho d’un rêve de poésie.
Besoin de donner. Prose injustifiée.
Cueillie sous le regard de la dernière étoile de l’aube.
Elle a l’accent espagnol et la voix rauque du rock n roll.
Inattendue.
Une première page qu’on écrit sans le savoir au milieu d’un carnet.

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.