ÉGAREMENT

ÉGAREMENT

Entends-tu ces milliers de cris
S’élevant à l’autre bout du monde ?
Fragments d’humanité meurtrie
Frappée de mille blessures profondes

Ces peuples qui sombrent dans la guerre
Les échos de tant de voix
Du fond d’un gouffre mortifère
Que l’on entend hurler « pourquoi ? »

Les griffes noires de l’industrie
Qui s’enfoncent doucement dans nos cœurs
Susurrant que tout a un prix
En nous arrachant nos valeurs

Cette Terre déchirée par mille viols
Que nous avons jetée au sol
Pour la vider de son sang
Gaspillant sa vie sereinement

Poussière dans l’humanité
Une enfant jouant dans la rue
Brandissant son cœur révolté
Revendique le droit d’être perdue.

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.