LIBERTÉ

LIBERTÉ

Liberté est vagabonde
Jamais entièrement nulle part
Chant nomade, sillon du monde
Dont seul l’écho, en nous, s’égare

Liberté est inconnue
Un rêve différent pour chacun
Aucune facette n’est absolue
Aucun portrait n’est certain

Liberté, cette fille de bohème
Qui réchauffe le cœur des rues
Sans compter l’amour qu’elle sème
Dans les creux des âmes perdues

Liberté ressemble au chemin
Que trace l’empreinte de ton pied nu,
Dont le relief scintille au loin
Qu’on ne perd jamais vraiment de vue

Liberté reluit dans l’œil
Qui s’ouvre et se confronte au choix
Déclarant d’une voix forte le deuil
Des « il faut » et des « je dois »

Liberté agite une question :
Qu’est-ce qui t’a conditionné ?
Car c’est se nourrir d’illusion
D’affirmer qu’on ne l’a pas été

Certains soirs, liberté pleure
Quand on la vend comme une esclave
Ou qu’on l’enchaîne par peur
L’abandonnant sous les entraves

Liberté se niche sur l’épaule
Qui sera prête à supporter
La charge d’assumer son rôle
Et sa responsabilité

Liberté nait d’un sacrifice
Une routine qu’on réduit en cendres
En enflammant les artifices
Et les mensonges qu’on veut nous vendre

Liberté vit dans la conscience
Face aux cages de l’ère moderne
Teinte son étendard de défiance
Pour réveiller les esprits ternes

Liberté se dresse sans peur
Provoque avec hargne le destin
Rugit, en brandissant son cœur
Que sa vie lui appartient

Liberté hait la tradition
Les habitudes qu’on ne questionne pas
La docilité des moutons
Qui bêlent à tue-tête « c’est comme ça »

Liberté sait pourquoi elle reste
Garde à l’esprit qu’elle peut partir
L’assurance ponctue les gestes
Qui donnent le cap à son navire

Liberté rit dans la malice
Du prisonnier à l’air serein
Qui connait le prix de ses vices
Et a lui-même choisi ses liens

Elle sourit aux rêves impossibles
Et saisit fermement ta main
En t’enveloppant d’une voix paisible
Qui souffle « on trouvera un moyen »

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.