RÉVEILLER

RÉVEILLER

Les mots me hantent, je m’exorcise
En sacrifiant une feuille vierge
Esquissant d’une main imprécise
Un rempart contre ce qui m’assiège

Des cages de haute technologie
Des drogues légales, dans tous les sens
Un monde détruit par l’industrie
Et au milieu, un vide immense

On fait de toi un produit
A la merci de quelques-uns
Qui sont esclaves, eux aussi
Mais se persuadent d’être souverains

Mille mains te tordent et t’optimisent
Pour te consommer jusqu’au bout
Parmi les ressources qu’on épuise
Tu finiras à genoux

Puis c’est lavage de cerveau
Tu avaleras leurs histoires
Comme le gentil petit veau
Qu’on mène droit à l’abattoir

Ils te vendent la fausse image
D’un bonheur fabriqué en Chine
Et satisfait, tu restes sage
A faire tourner la grande machine

Oui, ici on t’anesthésie
Mais c’est pas pour te soigner
C’est pour mieux mutiler ta vie
Sans que tu penses à résister

Et si j’acquiesce d’une voix douce
Face à ces nuées de mensonges
C’est que j’attends la secousse
Qui me tirera hors de ce songe

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.