COMPRENDRE

COMPRENDRE

C’est si facile d’oublier
Laissant l’œil vagabonder
Que ce qui nous apparaît
N’est pas le monde tel qu’il est

C’est le monde que l’on repeint
Avec notre propre existence
Les couleurs ancrées dans nos mains
La saveur de nos expériences

Un point de vue ne reste qu’un point
Sur l’esquisse d’une réalité
Une seule nuance de l’être humain
Sur le portrait d’une vérité

Juger hâtivement ce qu’on voit
C’est perdre l’occasion de s’instruire
Vouloir remplir le monde de soi
Plutôt qu’accepter de s’ouvrir

Proclamer un absolu
C’est nier son droit à autrui
S’enfermer dans le refus
Et ouvrir la porte aux conflits

Conscience de son propre regard
Et de sa subjectivité
Qui à notre insu nous égare
D’une conclusion précipitée

Retenir la condamnation
Qui monte aux lèvres instinctivement
Accepter d’entendre l’opinion
Afin d’étudier ses fondements

Comprendre avant de contredire
Scruter avant de s’offusquer
Questionner plutôt que déduire
Faire le choix de dialoguer

De temps à autre l’esprit confond
Les faits et l’interprétation
Rappelle-toi toujours que les gens
Ne sont pas leur comportement

Ecouter afin de comprendre
Sans penser à répliquer
Ecouter vraiment, sans attendre
Sans guetter son tour de parler

Comprendre que derrière une façade
Un chœur insoupçonné rugit
Et que l’ombre d’un œil maussade
Masque parfois une agonie

Avant de catégoriser
Celui qui transpire la haine
Rappelle-toi que sa journée
N’était pas la même que la tienne

Avant de traiter de sale con
Celui qui se conduit comme tel
Pose-toi simplement la question
Des fardeaux que son cœur recèle

Comprendre ne justifie rien
Mais substitue la bienveillance
Et l’empathie pour un humain
A une escalade de violence

Laisser la vision de chacun
Sculpter mille facettes à toute chose
Comprendre en regardant plus loin
Que la toile que notre œil compose

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.