DONNER

DONNER

Appel du confort matériel
Désir de reconnaissance
Mais à la racine de nos ailes
Un sentiment bien plus intense

Ne sens-tu pas cette lueur ?
Comme l’infini qui se révèle
Cet écho qui parfois t’effleure
Epiphanie intemporelle

On l’a tous au fond de nos cœurs
Et tout se tait quand elle s’élève,
Cette voix vibrante de profondeur
Qui nous transcende et nous soulève

Cher inconnu, qui que tu sois
Peut-être que tu ne vois pas encore
L’étincelle que tu portes en toi
Et qu’un jour tu feras éclore

Inexprimable ressenti
A la vue d’un arbre fruitier
Peut-être bien que si l’on grandit
C’est qu’on a une chose à donner

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.