FLAGRANT DÉLIRE

FLAGRANT DÉLIRE

Je t’ai vu dans le métro
Quand j’ai reconnu ton visage
Les souvenirs portés par l’écho
M’ont fait l’effet d’une décharge

Ma bouche a prononcé ton nom
Avant que je ne lui demande
Sortant les mots de leurs prisons
Avant que ma voix ne se fende

Mon cœur secoué par les rebonds
Entamait un chant de victoire
Hurlant qu’il avait eu raison
Gardant espoir de te revoir

Tes traits ont changé d’un coup
Le métro a démarré
Me plaquant par ses remous
A la froide réalité

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.