HORS DU COMMUN

HORS DU COMMUN

Merci pour la sincérité
Et la beauté de ta présence
Dont tu as si bien su orner
Chaque parole et chaque silence

Si tu penses que j’en fais trop
C’est que tu n’as pas ressenti
Les décharges sous ma peau
Les sursauts d’un cœur surpris

Soulevant le voile le dernier soir
Jamais je n’aurais pu prévoir
Que sans savoir j’allais tomber
Sur une perle d’humanité

Tu n’imagines pas l’impact
De la force que tu transmets
Juste par un simple contact
Qui en dit long sur qui tu es

Et si tu penses que j’en fais trop
Regarde ce que tu m’inspires
Peut-être que si c’est assez beau
Tu cesseras de me contredire

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.