ROUE CYR

ROUE CYR

Premiers tours sur la Roue Cyr

Au premier temps de la valse
Tu virevoltes et je m’accroche
Le monde devient flou et s’efface
Le voile des mensonges s’effiloche

Balayés d’un souffle d’ivresse
Mes derniers repères s’affaissent
Seule compte ta beauté exquise
Trop sauvage pour être conquise

Alors que nos deux corps s’inclinent
Nous poursuivons notre lutte
Pour ces fragments d’extase divine
Nous frôlerons mille fois la chute

Ta fougue me déstabilise
Mais jamais je ne lâcherai prise
Je l’ai compris la première fois
Que j’ai posé les mains sur toi

Et je me perds dans ton sillage
Qui trace un nouveau paysage
Que j’ai cherché toute ma vie
Tu es mon épiphanie

ÉCRITS COLLATÉRAUX


"Ecrits collatéraux" est une section qui sera mise à jour avec des textes qui y seront publiés au fil de l'écriture.

Ame, corps, accord

J'aimerais accorder ma vie. Qu'elle sonne enfin juste. L'accorder sur la note de vrai...

Lire plus

Je suis

Je suis l'intensité du silence, Qui écoute
Lorsqu'au milieu des courants qui t'entraînent...

Lire plus

Manuscrits

Présentation

Navigation

Pages du sites

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez !

© 2018-2019 Poésie des rues, Tous droits réservés.